La remplaçante (rassurez-vous ce n’est pas une vraie histoire !)

A l’école Jean Mermoz, une maîtresse est malade et une nouvelle remplaçante, Mme Fourchue (super jolie) la remplace. Dans le rang les enfants discutent et tout le monde trouve que la remplaçante doit être super gentille. Pendant un exercice de français, Aurélien demanda à Juliette « Tu peux me prêter ton effaceur? » Tout à coup les rideaux de la classe se fermèrent et un nuage bleu apparut. Au lieu de la jolie remplaçante, il y avait une horrible sorcière qui dit « Rrha ! Aurélien je vais te transformer en escargot pour mon ragout de ce soir ! Abraco abraco escargot ! » Et puis pouf… A la place d’Aurélien il y avait un escargot bien dodu. Simon chuchota à son voisin « Pince moi, je cauchemarde ! » Antoine le pinça et Simon lâcha un « OUILLEEEEEE ! » La sorcière cria « Arrête, les mots en ouille me font rétrécir jusqu’à me faire disparaitre ». Alors les élèves dirent tous les mots en ouille : grenouille, nouille, chatouille, gargouille, fouille…  Et en moins de temps qu’il ne faut pour l’écrire, la vilaine sorcière rétrécit jusqu’à disparaitre. L’école (surtout Aurélien) fut sauvée d’un désastre atroce.

Fin

 

Réponse de la devinette et nouvelle blague

La réponse est : (roulement de tambour s’il vous plait)

RIEN

Car rien n’est mieux que l’école Mermoz

Rien n’est pire que les punitions

Les pauvres n’ont rien

Les riches n’ont besoin de rien

Et si on ne mange rien on meurt

Et maintenant, pour cette semaine, une blague :

Une dame qui a perdu sa montre la cherche par terre. Un homme lui propose de l’aider. La dame accepte et l’homme lui demande : « Où l’avez-vous perdue ? » La dame lui répond qu’elle l’a perdue 300 mètres plus loin. L’homme lui demande alors pourquoi elle la cherche ici. La dame lui répond que c’est parce que sa montre marchait encore quand elle l’avait perdue.

 

Le marché de Noël

Le marché de Noël a commencé vendredi 6 décembre à 16h30, et tout à coup tout le monde s’est jeté sur les gâteaux. Sur les autres stands, il y avait quelques personnes. Il y avait du chocolat chaud, de la musique, tout le monde rigolait, il y avait beaucoup de monde. A la fin les gâteaux n’étaient plus que des miettes. En tout cas il y avait l’esprit de Noël, c’était chouette.

Voici nos deux charades

Mon premier est le contraire de « haut »

Mon second est le contraire de « rapide »

Mon dernier est après 19 h

Mon tout est un jouet de jardin

Qui suis-je ?

Voici une autre charade (plus difficile) :

Mon premier est une lettre de l’alphabet

Mon deuxième recouvre tout notre corps

Mon troisième est un récipient

Mon quatrième est un pronom possessif

Mon cinquième est un pronom possessif

Mon tout est un animal terrestre.

Retrouvons nous la semaine prochaine pour les deux réponses.

 

Réponse à la blague et une devinette.

Bonjour et voilà la réponse de notre blague :

C’est d’avoir des poches sous les yeux.

Voilà une devinette :

C’est mieux que l’école Mermoz,

C’est pire que les punitions,

Les pauvres en ont,

Les riches en ont besoin,

Et si on en mange on meurt.

Indice : ça commence par R et ça a 4 lettres.

 

Parodie du Petit Chaperon Rouge ( Ophélie Relle / Lukas Kaiser )

Avant les vacances de la Toussaint les CM1 B1 ont écrit une parodie à deux du Petit Chaperon Rouge et ont élu leur parodie préférée dont voici le texte .

Bonne lecture à vous tous !

 

Parodie du Petit Chaperon Rouge ( Ophélie Relle / Lukas Kaiser)

Il était une fois une petite fille que l’on surnommait Le Petit Chaperon Rouge .

Elle avait hâte de fêter Halloween car elle avait eu une idée génialissime : elle voulait effrayer le loup .

Alors elle décida de se déguiser en criminel . Elle acheta du gaz lacrymogène , des couteaux , des poignards, une mitraillette et des bâtons de dynamite .

Avec son meilleur ami le Petit Lapin Rouge déguisé en  » zombie sans tête  » , elle alla chez sa grand-mère .

La vieille dame en les voyant arriver habillés de la sorte eut si peur qu’elle appela la police .

M. Wolf fut l’agent de police que l’on envoya aussitôt .

Les deux amis voulurent alors lui faire une blague en faisant semblant de lui tirer dessus avec toutes leurs armes . Ils l’effrayèrent tellement qu’il alla se réfugier dans le lit de la grand-mère qui était toute nue avec son mari .

Très gêné , il dit : << Excusez-moi , Madame , je suis vraiment désolé de vous déranger ! >>

Mais la grand-mère refusa ses excuses et commença à le taper avec sa lampe de chevet .

Depuis ce jour , M.Wolf ne travaille plus dans la police mais dans une association de soutien aux loups battus .